FANDOM


Solas
Rencontre Prologue Dragon age : Inquisition
Race Elfe
Sexe Homme
Classe Mage
Statut Vivant
Spécialité Mage de la Brèche
Voix Gareth David-Loyd (anglais)

Bertrand Nadler (français)

Apparaît dans Dragon age : The Masked Empire

Dragon age : Inquisition Heroes of Dragon age

Solas est un elfe apostat et un somniari (ou un rêveur). Il est l'un des compagnons de l'Inquisit(eur/rice) dans Dragon age : Inquisition, il est possible de le romancer avec une femme elfe.

Histoire Modifier

Solas n'est ni un dalatien, ni un elfe citadin, il a grandi dans un petit village d'où il est parti pour voyager en solitaire. Bien qu'il n'eut aucun contact avec le Cercle des mages ou les archivistes dalatiens, il est parvenu à maîtriser ses capacités magiques. Il a un intérêt particulier pour l'Immatériel, il y consacre une grande partie de son temps en rêvant dans des ruines anciennes où il passe son temps à apprendre l'histoire du monde et à rencontrer les esprits habitant au-delà du Voile.

Il a, part plusieurs tentatives, tenter de rejoindre les elfes dalatiens afin de leur enseigner ce qu'il a appris de l'Immatériel. Considérer comme un menteur et un fou, il se détourna des dalatiens et reprit sa vie en solitaire jusqu'à l'apparition de la Brèche. Il se joint alors à la toute jeune Inquisition, sachant qu'il sera en mesure de fournir des connaissances primordiales sur l'Immatériel.

Inquisition Modifier

Solas apparaît pour la première fois dans Dragon age : Inquisition auprès de Varric Tethras dans la Vallée de Darse et aide le/la Messager/ère d'Andrasté à fermer la Brèche. Après cette tentative, la Brèche est toujours active mais stable, Solas reste au chevet du/de la Messager/ère inconscient/e durant trois jours, tentant d'empêcher sa marque de le/la tuer.

Après la destruction de la base de l'Inquisition à Darse, durant la quête "En ton cœur brûlera", Solas révèle les origines elfiques de l'Orbe de Coryphéus au/à la Messager/ère. Solas s'inquiète que la divulgation de l'origine elfique de l'Orbe puisse mettre à mal son peuple par les autres races.

Suite à cette conversation, Solas conduit l'Inquisition jusqu'à son nouveau siège : Fort Céleste, dans les Dorsales de givre.

Solas rejoint l'Inquisiteur/trice dans l'un de ses rêves, s'émerveillant de la précision avec laquelle celui/celle-ci est capable de rêver. C’est également à ce moment que se passe le premier baiser entre Solas et l'Inquisitrice elfe lorsqu'une romance est mise en place.

Plus tard, Solas demande à l'Inquisiteur/trice de l'aide pour sauver son ami, un esprit de sagesse invoqué involontairement dans le monde matériel par des mages effrayés, dans les Plaines exaltées. Sur place, Solas découvre que les mages ont transformé l'esprit contre sa nature pour se protéger contre les bandits. Étant devenu un démon de l'Orgueil, le groupe détruit les piliers de liaison, permettant à l'esprit de retrouver une forme humanoïde, suite de quoi, il disparait. Solas tourne sa colère contre les mages, l'Inquisiteur/triche peut alors soit le convaincre d'arrêter là ou le laisser tuer le groupe de mages. Suite de quoi, Solas retourne seul à Fort Céleste.

Durant la quête "Ce que l’orgueil avait forgé", l'Inquisition part pour le Temple de Mythal, où on en apprend plus sur l'histoire de la chute d'Arlathan et les dieux elfique grâce à Solas et Abelas, le Gardien du Temple de Mythal.

Lors de la romance avec Solas, celui-ci explique les véritables origines des Vallaslin et propose à l'Inquisitrice de les lui retirer à l'aide de la magie.

Dans la quête "La dernière pièce", l'Inquisiteur et Morrigan découvrent que l'esprit de la déesse elfique Mythal a fusionné, il y a plusieurs siècles, avec Flémeth.

A la fin de la bataille contre Coryphéus, Solas déplore la destruction de l'Orbe, étant un autre artefact elfique perdu. Suite de quoi, il quitte l'Inquisition sans que les agents de Léliana soient capables de le localiser.

Dans le post-épilogue, Solas rencontre Flemeth qui le désigne comme un vieil ami et comme étant le "Loup Implacable", révélant ainsi la véritable nature de Solas comme étant Fen'harel, le Dieu elfique de la tromperie, aussi appelé, le Dieu rebelle. Il révèle alors que c'est lui qui a donné l'Orbe à Coryphéus en cherchant à dégager sa véritable puissance, chose qu'il ne pouvait accomplir lui-même car il était trop faible suite au réveil de son long sommeil. Plein de remords, il reconnaît mériter une punition pour son échec mais se juge trop important pour être tué car les gens ont encore besoin de lui. Il s'excuse auprès de Flemeth, qui lui répond par une étreinte et des excuses à son tour. Suite de quoi, Solas utilise une sorte de magie sur Flemeth qui s'effondre dans ses bras, laissant des brins de lumières jaillir de son corps. Les yeux de Solas brillent de cette même lumière.

Tresspasser (DLC) Modifier

"Fen'harel n'est venu qu'après Solas... Une insulte devenue titre de fierté. Le Loup Implacable inspirait l'espoir à mes amis et la peur à mes ennemis... Un peu comme l'Inquisiteur/trice"

Modifier

Personnalité Modifier

Solas est un introverti. Il se sent plus à l'aise dans l'Immatériel où il peut agir de manière impulsive en embrassant l'Inquisitrice elfe s'il y a une romance.

Il est réfléchi, intelligent et donne parfois l'impression qu'il ne se soucie pas des autres elfes, lorsqu'il se montre têtu ou sur la défensive vis-à-vis des questions sur la culture elfique.

Il est ouvert d'esprit sur l'Immatériel et ceux qui le peuplent, ne les craignant pas comme la majeure partie des habitants de Thédas.

Solas apprécie que l'Inquisiteur/trice montre de l'intelligence, soit réfléchie, pose des questions, soit ouvert/e d’esprit sur l'Immatériel, la magie, les esprits et les démons et soutienne les mages et les elfes.

Défenseur de la liberté de pensée personnelle, Solas est contre le Qun et tout choix fait par l'Inquisiteur/triche allant à l'encontre de ses principes.

Bien qu'il ait un caractère solitaire, la plus grande crainte de Solas est de mourir seul.

Galerie Modifier

Divers Modifier

  • En elfique, Solas signifie "fierté".
  • Il existe une ville appelée Solas sur les frontières entre l'Empire tévintide et le Nevarra.
  • Le personnage de Solas est écrit par Patrick Weekes, avec la participation de David Gaider.
  • Solas a une quarantaine d'années au début de Dragon age : Inquisition.
  • Solas est décrit comme compétent, logique, et refusant de croire au mal et au bien.
  • Il est la première option de romance disponible uniquement pour les personnages féminins elfes de la saga.
  • A l'origine, Solas n'était pas une option de romance pour Dragon age : Inquisition, mais selon Mike Laidlaw, BioWare a changé son intérêt quand ils ont étendu le développement du jeu pour une année. Ce fut aussi l'occasion d'augmenter la tristesse de base du caractère de Solas.
  • Solas dédaigne le thé, en particulier le thé contenant de la caféine, car c'est un stimulant et aide à prévenir la traversée dans l'Immatériel pendant le sommeil. Son aversion pour le thé reflète aussi la haine de Patrick Weekes pour le thé.
  • Malgré son attitude largement pacifique et réfléchie, Solas avait le sang chaud et était arrogant lorsqu'il était un jeune elfe.
  • Même s'il est introverti et a un caractère discret, le "mélange grisant de pouvoir, d'intrigue, de danger et de sexe" qu'est le Jeu de la cour orlésienne lui fait tourner la tête.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .