Wiki Dragon Age
Advertisement

« Le combat qu'évoque ce récit, les Gardes des Ombres ne l'ont jamais livré, et pourtant il transparaît dans toutes leurs batailles. Ils nous ont toujours défendus contre les engeances, en subissant les pertes à notre place. » ―Adaptation d'une légende sur les Gardes des Ombres[1]

La Garde des ombres est un ordre de guerriers dédié au combat contre l'Engeance à travers Thédas. L'Ordre dispose d'un quartier général à l'emplacement de sa création, la forteresse de Weisshaupt, dans les Anderfels. Elle est malgré tout présente dans la plupart des autres nations.

Les Gardes des ombres sont reconnus pour ignorer la race, la nationnalité, le statut social ou bien même les antécédants criminels de ses recruits. Tout ce qui leur importent, c'est le potentiel de ces derniers.

En dépit de leur nombre restreint, les Gardes des ombres se sont montrés essentiels pour vaincre chaque Enclin, et sont ainsi vitaux à la survie du monde dans sa globalité.

Histoire[]

Premier Enclin et création de l'Ordre[]

Le Premier Enclin débuta en -395 Anciens (800 TE) et dura 192 ans. Les Tréfonds, routes souterraines bâtis par les nains, étaient infestés de créatures monstrueuses qui finiront par être appelé "engeances." Ces créatures semblaient infinies en nombre et répandaient une corruption parmi les autres vivants, les transformants en monstres, souillant et empoisonnant l'environnement autour d'eux. Le culte du Créateur déclama que cela était dû aux magistères tévintives qui avaient pénétré l'Immatériel grâce à un rituel, à la recherche de la Cité d'Or. Cette théorie était cependant contestée, notamment par les nains. Malgré tout, l'invasion d'engeances — appelée l'Enclin — détruisit la majorité du royaume nain et se répandit à la surface. Thédas, entra dans une sombre ère. Il fut découvert que les engeances suivaient un dragon souillé et extrêmement puissant ; ils nommèrent la créature un Archidémon, qu'ils pensaient être l'un des Anciens dieux vénérés par Tévinter.

À la forteresse de Weisshaupt, dans les terres désolées d'Anderfels, eut lieu une réunion. Soldats de l'Empire, vétérans n'ayant connus que la guerre se sont réunis. Lorsqu'ils ont quitté Weisshaupt, ils ont renoncé à leur allégence envers l'Empire. Se revandiquant Gardes des ombres, ils jurèrent que nul ne serait refusé à rejoindre l'Ordre tant qu'ils en auraient les capacités.

Les Gardes débutèrent une campagne agressive contre les engeances et reconquirent des terres que presque personne n'espérait récupérer. Ils prouvèrent qu'ils étaient l'étincelle d'espoir dont le monde avait terriblement besoin en ces heures sombres et gagnèrent rapidement en renommée. Pendant les 100 années qui suivirent, l'humanité, lentement, parvint à tenir bon et à repousser l'Enclin. Ultimement, en -203 Anciens (992 TE), les Gardes des ombres réunirent une armée composée de soldats de l'Empire tévintide, des tribus de Ciriane (terres qui deviendront Orlaïs) et Riveïn pour confronter la horde principale d'engeance, avec à sa tête l'Archidémon, désormais identifié comme Dumat. Une immense bataille eut lieu dans les Champs silencieux, là où se trouve désormais la bordure entre Tévinter et le Névarra. Des légions d'engeances furent éliminées et Dumat terrassé par les Gardes des ombres ; avec la mort de l'Archidémon, les hordes abandonnèrent et fuirent les combats. Cela prit plusieurs années pour éradiquer toute trace d'engeance de la surface, mais l'Enclin était terminé et les Gardes entrèrent dans la légende. Après la Bataille des Champs silencieux, la plupart des nations les acclamèrent et leurs promis du soutien si d'aventure de nouvelles invasions d'engeances avaient lieu. Ils obtinrent le Droit de Conscription afin de leur garantir suffisamment de recrues.


Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age II.

À la suite du Premier Enclin, les Gardes des ombres découvrirent plusieurs engeances dotées de parole et de puissante magie. Ces dernières pouvaient également diriger des larges hordes même en l'absence d'Archidémon. La Garde Sashamiri, sous les ordres du Commandeur-Garde Farele, tendit un piège dans les Montagnes de Vimmark pour capturer la plus puissante d'entre elles : Corypheus. En -189 Anciens, Sashamiri emprisonna Corypheus dans une tour issue des Tréfonds au cœur des Montagnes de Vimmark.[2] Pour l'emprisonner, elle utilisa le sang de Dumat, dont les restes étaient conservés à la forteresse de Weisshaupt. Pour s'assurer que personne ne découvre le secret du sort qu'elle utilisa pour piéger Corypheus, elle détruisit les restes de Dumat.

Les Gardes espérèrent initialement pouvoir utiliser Corypheus comme arme contre les engeances. L'interrogation s'avéra futile ; tout Garde dans les alentours de Corypheus tombaient mystérieusement sous son influence. Une fois éloignés, ils oubliaient ce qu'il avait pu se passer et se sentaient étourdis. Il s'avérait qu'il s'agissait d'un type d'appel que tout porteur de la souillure entendait, similaire à celui émis par les Anciens dieux, attirant engeances et Gardes à sa prison. Quand il fut clair qu'aucun Garde ne pouvait rester en sa présence sans être soumis à son influence, rendant impossible toute tentative d'asservissement ou de meurtre à son égard, le Commandeur-Garde Daneken scella la prison, condamnant Corypheus à perpétuité.
BioWare canon
Les informations suivantes ne sont mentionnées que dans Dragon Age Tabletop. Certaines portions de ce média peuvent ne plus refléter la diégèse établie actuelle.

De nombreux guerriers nains, dirigés par Moroc the Maul, étaient présents lors de la fondation de la Garde des ombres, ils sont l'une des raisons principales qui fait que devenir Garde ne fait pas perdre sa caste. Ils ont partagé tout leur savoir à propos des engeances avec leurs alliés Gardes.[3] Un groupe du peuple Orth des Wanderins Hills et des hauteurs des Montagnes du cor, qui savaient apprivoiser les griffons, ont aussi rejoint les rangs de la Garde et leur ont appris à monter les bêtes en bataille.[4]

Deuxième Enclin[]

En 1:5 Divine, à peu près 200 ans suite à la chute de Dumat, l'Archidémon Zazikel s'éveilla pour dirigea le Deuxième Enclin. La cité entière de Nordbotten —l'emplacement même où les Gardes des ombres sont apparus au combat pour la première fois— fut détruite avant qu'une défense ne puisse être organisée. L'Empire tévinde se sépara des Anderfels dans l'espoir de protéger le centre de l'empire. La région fut mise à sang, et même le quartier général des Gardes à Weisshaupt fut assiégé par les engeances.

Heureusement, les armées de l'Empire orlésien, tout juste naissant, sous les commandes de l'empereur Kirdillus Drakon I, prouvèrent leur motivation et leur capacité à affronter l'Enclin. Après de nombreuses victoires contre les engeances, l'armée de Drakon leva le siège de Weisshaupt en 1:33 Divine et procéda à sauver le reste des Anderfels avec la Garde des ombres. Les Anderfels rejoignirent l'Empire orlésien et les Gardes des ombres se convertirent à la Chantrie.[5]

Pendant les décennies qui suivirent, l'Enclin fut à nouveau repoussé, lentement et les Gardes des ombres prirent les commandes de la guerre. L'Archidémon Zazikel fut confronté et terrassé par le Garde Corin en 1:95 Divine à Osterburg dans les Marches libres.

De l'Ère des Gloires à l'Ère des Tours[]

BioWare canon
Les informations suivantes ne sont mentionnées que dans Dragon Age Tabletop. Certaines portions de ce média peuvent ne plus refléter la diégèse établie actuelle.

Après le Deuxième Enclin, les Gardes des ombres sont restés vigilant en vue d'un prochain Enclin. Bien qu'il n'y avait que peu d'engeance à la surface pendant cette période, les Gardes ont ponctuellement combattu de nombreux petits groupes apparaissant à la surface parfois. L'Ordre a également envoyés des troupes aider Orzammar pour combattre les engeances dans les Tréfonds. Lorsque la Chantrie a déclaré sa Marche exaltée en Dalatie, les Gardes des ombres ont refusé de prendre part au conflit.[6]

Troisième Enclin[]

Le Troisième Enclin débuta avec l'éveil de Toth en 3:10 Tours, approximativement 115 ans après le dernier Enclin. L'attaque initiale des engeances frappa au centre de Thédas, à Tévinter et Orlaïs. Malgré l'importance plus élevée des hordes que lors des précédents Enclins, les Gardes des ombres dirigèrent une défense rapide et organisée qui parvint à les retenir. Les engeances commencèrent à attaquer les Marches libres, plus faibles, tandis que les deux empires tentaient de rester neutres. Ultimement, la pression de la Garde les poussa à s'impliquer dans la guerre. La horde d'engeances fut écrasée Montvenaise dans les Marches libres en 3:25 Tours, et Toth fut terrassé par la Garde des ombres. Le Troisième Enclin, comparé aux précédents, fut relativement court.

BioWare canon
Les informations suivantes ne sont mentionnées que dans Dragon Age Tabletop. Certaines portions de ce média peuvent ne plus refléter la diégèse établie actuelle.

Après le Troisième Enclin, les Garde des ombres ont commencé à s'investir dans la politique des nations de Thédas, bien qu'ils restaient vigilants face à la menace des engeances.[6]

Quatrième Enclin[]

Il y a peu de rapports concernant les activités de la Garde des ombres pendant les 200 années qui poursuivirent le Troisième Enclin, jusqu'au réveil d'Andoral et le début du Quatrième Enclin en 5:12 Exaltés. La plupart des dégâts se situaient à l'est des territoires traditionnels de l'Ordre, dans les Marches libres, Antiva et Riveïn, mais les Anderfels furent également touchées et Hossberg, non loin de Weisshaupt, fut assiégé. L'Empire tévintide et l'Empire orlésien, jusqu'alors peu touché, refusa d'envoyer de l'aide. Le héros du Quatrième Enclin fut un elfe, le Garde Garahel, qui dirigea la libération d'Hossberg en 5:20 Exaltés et réussit à réunir une armée dans les Marches libres pour accompagner les autres Gardes des ombres. Après une guerre aussi longue que sanglante, l'armée de Garahel marcha vers le nord et affronta l'horde principale en 5:24 Exaltés à Acélie, où Garahel périt en terrassant Andoral.

Les légendaires griffons de la Garde des ombres moururent peu de temps après le Quatrième Enclin.[7]


Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age: Last Flight.
Des archives découverte pendant l'Ere du Dragon révélèrent que l'extinction des griffons après avoir été soumis à une version modifiée de l'Union par la Garde Isseya sous les ordres du Haut-Commandeur.[8]

De l'Ère des Exaltés à l'Ère du Dragon[]

Après le Quatrième Enclin, l'influence de l'Ordre diminua considérablement. Il s'écoulera 400 ans avant le Cinquième Enclin et, avant son début, beaucoup pensant que les Enclins ne reprendraient pas. Tant d'engeances furent éliminées que beaucoup vinrent à la conclusion erronée qu'elles avaient été vaincues de manière permanente. Ces dernières restant une éternelle menace pour les nains, les engeances étaient rarement aperçu par les gens de la surface. Lentement, les Gardes des ombres furent révoqués, considérés comme relique d'un sombre et révolu passé qu'il valait mieux oublier.

En 7:5 Tempêtes, un malheureux incident se produisit en Férelden ; le Commandeur-Garde local Sophia Dryden, anciennement rivale pour la courone de Férelden, était impliquée dans la planification d'un coup d'état. Suite à quoi, les Gardes des ombres et l'armée royale s'affrontèrent. Le Commandeur-Garde Sophia et son commandement perdu au Pic du Soldat et le Roi Arland bannit l'Ordre de Férelden. Les Gardes furent de nouveau autorisés par le Roi Maric en 9:10 Dragon. Ils purent commencer à lentement se reconstruire, mais en 9:30 Dragon, leur présence restait faible et l'Ordre n'était que peu connu et respecté par le peuple féreldien : il n'y avait qu'une poignée de Gardes en ces temps, la majorité n'étant même pas Féreldiens, envoyée pour reconstruire le contingent féreldien.

BioWare canon
Les informations suivantes ne sont mentionnées que dans Dragon Age Tabletop. Certaines portions de ce média peuvent ne plus refléter la diégèse établie actuelle.

Le refus des Gardes d'aider les autres nations de Thédas face à la menace Qunari pendant l'Ère de l'Acier leur a également rapporté l'animosité de nombreuses cours.[6]

Implication[]

Dragon Age: Origins[]


Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age: Origins - Awakening.
En 9:30 Dragon, le Cinquième Enclin débuta lorsque l'Architecte, essayant de libérer les engeances de l'appel des Anciens dieux, donna du sang de Garde des ombres à Urthemiel, tout juste déterré, pensant que cela délivrerait les engeances de leur compulsion à chercher les Anciens dieux depuis sa source. Cependant, l'expérience fut un échec et résultat au réveil d'un nouvel Archidémon.

Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age: Origins.

Les engeances envahirent les Terres sauvages de Korcari, au sud de Férelden. En ces lieux, elles furent confrontées à l'armée féreldienne sous le commandement du Roi Cailan et du Tiern Loghain, ainsi que la Garde des ombres féreldienne. Après quelques victoires mineures, l'armée royale fut anéantie lors d'une grande bataille à Ostagar où Loghain avait, contre toute attente sonné la retraite, laissant le Roi Cailan et les Gardes périr. Seuls deux Gardes des ombres survécurent au massacre, deux jeunes recrues : Alistair et le, ou la Garde.

Désormais régent de Férelden, Loghain annonça la trahison de la Garde des ombres, empêchant les renforts orlésiens de l'Ordre d'assister Férelden dans son combat, persuadé que le prétendu nouvel Enclin n'était qu'une ruse en vue d'une nouvelle conquête orlésienne de Férelden. Ses actions déclenchèrent une guerre civile, de nombreux nobles doutant de ses paroles ou outrés de par les brutales mesures avec lesquelles Loghain avait réclamé un trône qui ne lui revenait d'aucun droit. Les combats internes permirent aux engeances de s'implanter en Férelden sans résistance. Lorsque les Gardes des ombres d'Orlaïs ne reçurent nulle nouvelle de la bataille d'Ostagar, ils envoyèrent le Garde Riordan enquêter. Ils n'en envoyèrent pas plus, craignant que s'opposer à Loghain puisse par la suite mener l'Enclin à dévaster Thédas une fois de plus. Ils restèrent vigilants, si jamais Férelden tombait sous l'Enclin.

En dépit de tout, les deux derniers Gardes parvinrent à rallier une armée pour s'opposer à l'Enclin, utilisant les anciens traités, et avec l'aide de Riordan, mirent fin à au Cinquième Enclin, terrassant Urthemiel pendant la Bataille de Dénérim. De tous les Enclins, celui-là fut le plus court, ne durant à peine plus d'une année. En reconnaissant de leurs efforts, les Gardes des ombres furent récompensés par la cité d'Amaranthine, pour leur permettre de se reconstruire. Une première pour l'Ordre de disposer d'une région où gouverner, ce qui attisa la curiosité du Haut-Commandeur à Weisshaupt.

Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age: Warden's Fall.
Un contingent de Gardes orlésiens, avec à sa tête le Garde Kristoff, fut envoyé à Férelden pour traquer les engeances restantes. Les engeances provoquèrent de grandes destructions à travers Férelden, les plus violentes chasses, ayant eu lieu aux alentours d'Amaranthine.

Dragon Age: Awakening[]


Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age: Origins - Awakening.
Alors que l'Ordre tente de rétablir sa présence en Férelden, installé à Fort Bastel, forteresse offerte aux Garde en tant que nouvelle base nationale d'opérations après le Cinquième Enclin, le tout nouveau Commandeur-Garde est face à une nouvelle crise. En dépit de la défait de l'Archidémon, les engeances ne sont pas retournés dans les Tréfonds et de nouvelles variétés apparaissent dans leurs rangs ; les disciples, des engeances dotées de parole et les progénitures. Deux entités, l'Architecte et la Mère, dirigent deux factions distinctes d'engeances. L'affrontement qui suit change le destin des engeances à jamais. Parallèlement, les Gardes retournent rétablir leur présence en Férelden et réparent les dégâts causés par ce conflit aux alentours d'Amaranthine, consolidant leur contrôle sur le territoire. Après la fin de la guerre civile des engeances, les Gardes commencent une chasse aux disciples afin d'en apprendre plus sur eux.[9]

Dragon Age II[]


Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age II.
Si Avernus a survécu au Cinquième Enclin et a été autorisé à continuer ses recherches :
Le commandeur-Garde de Férelden travaille activement avec Avernus pour découvre le réel potentiel du rituel de l'Union. Ces recherches sont autorisées par le Haut-Commandeur qui s'intéresse personnellement aux recherches du vieux mage et des rapports sont régulièrement envoyés à Weisshaupt. Cependant, les résultats semblent indiquer que débloquer de les capacitées latentes du sang des Gardes des ombres s'avèrent dangereux.[10][11]

Si Nathaniel a survécu aux évènement de Awakening :
Les Gardes des ombres s'intéressent au Thaig Primitif. En 9:37, le Haut-Commandeur envoie Nathaniel Howe diriger une expédition spéciale pour en apprendre plus.[12]

Pendant les premières années de l'Ère du Dragon, les sceaux emprisonnant Corypheus commencèrent à faiblir. Puisqu'aucun Garde ne pouvait approcher la prison sans risquer de tomber sous l'emprise de Corypheus, le Commandeur-Garde Larius approcha un apostat féreldien du nom de Malcom Hawke et l'obligea à utiliser la magie du sang pour renforcer les sceaux de la prison.[13]

Le ritual a été réitéré par la suite, par La Honte de Sérault, puis par le Marquis ou la Marquise de Sérault.[14]

Après que le Commandeur-Garde Larius des Marches libres partît pour son Appel, la Garde senior Janeka fut laissé aux commandes de la prison dans les Montagnes de Vimmark qui retient Corypheus depuis l'Ère des Anciens. Elle finit par être convaincue que Corypheus détenait la clef pour mettre fin aux Enclins.

Entre 9:31 et 9:37 Dragon, Janeka força des membres du Carta à boire du sang d'engeance, les utilisant pour traquer les descendants de Malcom Hawke, dont le sang était la clef de la prison de Corypheus. Après avoir investigué la prison, Hawke n'a d'autre choix que de libérer Corypheus et de l'affronter. Ce dernier échappe la mort en possédant le corps de Janeka ou de Larius.

Dragon Age: Last Flight[]


Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age: Last Flight.

Les Gardes de Weisshaupt commence à chercher dans leurs archives du Quatrième Enclin, à la recherche d'évènements où les Gardes agissaient étrangement. Ils cherchent également une quelconque trace d'engeance posédant le don de la parole. En réponse au conflit entre la Rébellion des Mages, les Gardes offrent l'amnistie à tout mage ou templier désirant échapper au conflit, à la condition qu'ils prennent par à l'Union et rejoignent l'Ordre. Les Gardes invoquent également le Droit de Conscription aux recruits mages, empêchant les templiers de pouvoir les blesser.[15]

En Orlaïs, deux groupes distincts de Gardes des ombres ont subitement abandonné leurs affaires, vendant leurs chevaux et leur bétail contre un peu d'argent. Selon les habitants locaux, ils se sont retirés précipitamment. Aucune explication n'a été trouvée pour justifier ce comportement.

Dans les Anderfels, les Gardes des ombres ont retrouvé une couvée de treize griffon nouveau-nés à la Tombe de la Mariée Rouge.[16]

Dragon Age: Inquisition[]


Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age: Inquisition.

Pendant le Conclave Divin au Saint Temple Cinéraire, un groupe de Gardes mages —sous l'emprise de Corypheus— aident l'engeance à sacrifier la Divine Justinia V pour renforcer l'Orbe de Destruction. Le rituel est interrompu par le Messager, ou Messagère d'Andraste, ce qui causa une explostion cataclysmique qui détruit le temple et forma la Brèche. Tous les Gardes d'Orlaïs commencent soudainement à entendre l'Appel —une ruse de Corypheus et du Démon de la peur, le Cauchemar.— Désespérés, ils cherchent des alliés pour les aider à accomplir leur devoir avant de périr. Tous les Gardes du Sud sont alors appelés en Orlaïs,[17] menant tous les Garde de Férelden, minus Blackwall, à mystérieusement disparaître. Le Magister Livius Erimond de Vyrante, un Venatori, convainc le Commandeur-Garde Clarel à utiliser la magie du sang pour lever une armée de démons, prétendument pour envahir les Tréfonds et tuer les Anciens dieux restants avant qu'ils ne se réveillent. À l'insu des Gardes, le rituel qu'Erimond a enseigné aux Gardes mages les assujettit à Corypheus, qui les utilisera pour lever une armée de démons et conquérir Thédas.

Un Garde de Haut rang (qui peut-être Stroud, Alistair ou Loghain Mac Tir, selon les choix dans les précédents jeux) qui faisaient des recherches sur Corypheus est considéré comme traître à l'Ordre pour s'être opposé au plan du Commandeur-Garde Clarel d'utiliser le rituel d'Erimond et se cacha. Le Garde fugitif, Hawke et l'Inquisiteur, ou Inquisitrice enquêtent à l'ancienne Tour des Rituels à La Porte du Ponant pour investiguer une congragation de Gardes et apprendre la vérité quant à ce rituel sacrificiel des Venatori.

Hawke et le Garde fugitif rejoignent l'Inquisition pour assiéger l'Inébranlable. Ils confrontent Erimond et Clarel concernant la vérité derrière le rituel et tentent de rallier les Gardes à leurs côtés. Lorsqu'Erimond convoque le dragon de Corypheus afin de se débarrasser de l'Inquisition, Clarel réalise son erreur et se retourne contre lui. Le dragon attaque, suivis d'une grande bataille contre les Gardes mages assujettis à Corypheus et liés aux démons. Clarel s'en prend directement à Erimond, mais se fait tuer par le dragon. Le dernier sort qu'elle lance contre le dragon le fait s'écraser, causant le sol à s'effondrer. Alors que le groupe de l'Inquisition chute des remparts, l'Inquisiteur, ou Inquisitrice, utilise la marque pour ouvrir une faille et les transportent physiquement dans l'Immatériel.

Le groupe parvient à s'échapper de l'Immatériel et bannit les démons restants. La défaite du Cauchemar libère les Gardes mages de son emprise. L'Inquisiteur, ou l'Inquisitrice, décide alors du destin pour les Gardes des ombres survivant : les laisser aider l'Inquisition pour se racheter ou les bannir d'Orlaïs.

Si l'Inquisiteur(trice) bannit la Garde des ombres :
Les derniers Gardes des ombres de l'Inébranlable retournent à Weisshaupt, et une bataille pour le pouvoir de l'Ordre semble éclater peu de temps après. Si l'allié Garde a survécu aux événements de l'Inébranlable, une rumeur court qu'il serait à la tête de la rébellion pour changer l'Ordre de l'intérieur. Ultimement, même les Gardes des nations du Nord se retiraient à Weisshaupt. Les rumeurs voulaient que l'Ordre soit sur le point de disparaître tandis que les nouvelles de Weisshaupt cessèrent.

Si l'Inquisiteur(trice) rallie la Garde des ombres :
Les Gardes des ombres du Sud commencent à lentement se reconstruire après avoir aidé l'Inquisition à arrêter une invasion particulièrement dangereuse d'engeances et déclarent qu'il est temps que l'Ordre change. Après la défaite de Corypheus, les Gardes des ombres du Sud deviennent plus ouverts au peuple et s'investissent à aider l'humanité à combattre leurs anciens ennemis. Des rumeurs couraient que les Gardes des ombres avaient rompu leurs liens avec leurs chefs de Weisshaupt et que les deux factions de Gardes étaient en guerre. Ultimement, toute nouvelles de Weisshaupt cessèrent.


Cet article contient des spoilers pour :
Intrus.
Si Rainier est recruté par la Garde des ombres :
Le Garde Rainier mentionne que la Garde des ombres subit une periode d'agitation et de moultes virulentes disputes à propos de l'avenir de l'Ordre.

Dragon Age: Tevinter Nights[]


Cet article contient des spoilers pour :
Dragon Age: Tevinter Nights.
L'intrigue suit le canon propre à Bioware, cela signifit qu'elle peut ne pas suivre certains choix des joueurs et joueuses dans leurs parties.

The Horror of Hormak

Les investigations sur la disparition de l'expédition du Garde Jovis mènent les Gardes Ramesh et Lesha à découvrir d'anciennes ruines elfiques dans les Tréfonds, où le bassin massif d'un liquide gris et vicié avait mené les engeances à muter de façon perturbante. Jovis lui-même était devenu une hybride centipede après avoir bu le liquide. Il lui restait cependant suffisamment de conscience pour leur demander de détruire, pour l'empêcher d'en avoir encore. Lesha se sacrifie pour faire effondrer les ruines, permettant à Ramesh d'aller avertir les autres Gardes, cet endroit, n'étant qu'une infime partie d'un tout plus grand au sein des ruines.

Hunger

Répondant à l'appel de Weisshaupt à réunir tous les Gardes possible, Evka Ivo et aidèrent à résoudre la supposée malédiction du vilalge d'Eichweill.

Hiérarchie[]

L'Ordre des Gardes des ombres est commandée par le Premier Garde à Weisshaupt et consiste en un système semi-autonome composé de plusieurs branches nationnalles, chacune dirigée par un commandant local. La hiérarchie est en pratique fréquemment dénie par l'ancienneté, à partir de l'Union, dans l'Ordre.

En 9:31 Dragon, les forces de l'Ordre est estimé, selon Riordan, à un peu près un millier dans les Anderfels et à quelques centaines ou douzaines par nation à travers le reste de Thédas, Férelden étant celle avec le moins d'effectif. Il est difficile d'estimer avec justesse l'effectif de l'Ordre à travers Thédas, seuls les Gardes de Weisshaupt possédant les registres.[18]

La hiérarchie officielle de la Garde des ombres, en ordre décroissant :

  • Haut-Commandeur : domicilié de façon permanante à la forteresse de Weisshaupt, le Haut-Commandeur est avant tout une figure politique depuis l'extinction des griffons, les commandes militaires tombant aux mains des Commandeurs-Gardes.
  • Haut-Prévôt : second du Haut-Commandeur, anciennement à la tête des forces aériennes avant l'exctinction des griffons. Dorénavant, le Haut-Prévôt est devenue un représentant de l'Ordre en tant qu'ambassadeur et menant les recrutements locaux en Anderfels.
  • Chambellan de l'Ordre : le plus ancien archiviste à Weisshaupt, à qui le Haut-Commandeur envoie ses rapports annuels. Le Chambellan est techniquement au-dessus des Commandeurs-Gardes mais ne commande aucune armée.[Note 1]
  • Commandeur de l'Ordre, aussi connu comme Commandeur-Garde : plus haute forme d'autorité de l'Ordre pour une région, les Commandeurs-Gardes dirigient leur branche de Gardes comme ils le souhaitent et n'ont point de compte à rendre. Ils effectuent leurs rapports au Haut-Commandeur chaque année et peuvent être convoqué à tout moment à Weisshaupt.
  • Commandeur de terrain : il s'agit d'un titre temporaire uniquement utilisé en temps d'Enclin. Un Commandant de terrein a le même rang et les mêmes responsabilités qu'un Commandeur-Garde dans une zone précise.[19][Note 1]
  • Prévôt des ombres : second d'un Commandeur-Garde, un Prévôt agi en tant que commandant de terrain et intervient lorsque le Commandeur-Garde est en déplacement.
  • Garde Senior, ou Lieutenant-Garde en Orlaïs : le titre de Garde Senior est donné aux Gardes vétérans méritant un certain privilège. Quand un Prévôt est aux commandes, un Garde Senior agi généralement en tant que second. Les Gardes Seniors peuvent diriger de petits groupes et entreprendre des missions spéciales.
  • Archiviste : il s'agit de l'archiviste d'une branche de Gardes pour une région.[20]
  • Enseigne-Garde : plus simplement appelés Gardes, ils sont les membres de l'Ordre ayant survécu à l'Union.[Note 1]
  • Acolyte Garde : les Gardes mage obtiennent le rang d'Acolyte Garde des ombres.
  • Recrue : chaque individu selectionné pour rejoindre l'Ordre mais n'ayant pas encore passé l'Union obtiennent le titre de Recrue. Ils obtiennent ce titre simplement par reconnaissance à leur engagement pour la Garde, qu'ils survivent ou non l'Union. Le nom de chaque recrue n'ayant pas survécu à l'Union est inscrit dans les archives à Weisshaupt en honneur à leur sacrifice.

Recrutement et Droit de Conscription[]

L'Ordre des Gardes des ombres est ouvert à tout individu sans regard en vue du genre, de la race, de la nation ou des antécédents criminels. L'Ordre accepte également les volontaires, les elfes tendent à souvent se soumettre à la Garde puisqu'ils recrutent peu importe le statut social, servir la Garde étant également considérée pour beaucoup comme un honneur.

Un mage par Cercle de magie est traditionnellement recruté,[7] généralement après avoir passé leur Confrontation. Les mages recrutés jeunes servent la Garde toute leur vie. Comme lorsqu'ils sont au servir d'un dirigeant, bien loin des dégradations auxquelles ils sont normalement confrontés dans la société, les Gardes mages jouissent d'un grand respect et d'importance au sein de l'Ordre.

En cas de besoin, les Gardes des ombres possèdent le Droit de Conscription depuis la fin du Premier Enclin afin d'assurer que l'Ordre ne manque jamais de membres. En utilisant ce Droit, un Garde peut recruter, instantanément et irrévocablement, n'importe quel individu ; un simple citoyen, un criminel recherché, au roi... Le conscript ne peut refuser son recrutement une fois le Droit invoqué. Ce Droit est particulièrement appliqué en temps d'Enclin.

Cependant, en temps modernes, le Droit de Conscription est utilisé avec parcimonie, par crainte de représailles politiques, du fait de la mauvaise réputation que l'Ordre a dans certaines régions, en particulier à Férelden. Les Gardes préfèrent n'utiliser ce Droit qu'en cas de dernier recours, généralement lorsqu'un seigneur ou un commandant s'oppose au recrutement d'un individu.

Duncan fut recruté via le Droit de Conscription, après qu'il ai refusé l'offre. Il était alors sur le point d'être exécuté pour avoir tué un autre Garde, Guy. Cela a causé de problèmes politiques en dehors mais également au sein des Gardes.

Duncan a utilisé le Droit de Conscription pour recruter Alistair, qui était alors en entraînement pour devenir templier, lorsque la Grande pretresse s'est opposée. Duncan peut également utiliser le Droit pour recruter le ou la Garde pendant leur scénario d'origine ; le Droit est automatiquement utilisé pour l'Elfe citadin, le Nain roturier, le Nain noble et le Mage pour leur éviter un funeste destin. Le Droit peut être utilisé pour l'Elfe dalatien et le Noble humain s'ils refusent l'offre de Duncan.

Le ou la Commandeur-Garde peut utiliser le Droit de Conscription pour recruter Anders et Nathaniel Howe.

Après l'explosion de la guerre entre les mages et les templiers, le Premier Enchanteur du Cercle d'Hossberg a envoyé une requête à la Forteresse de Weisshaupt afin d'obtenir de l'aide ; en réponse, les Gardes ont invoqué le Droit de Conscription et proclamé que tout mage désirant rejoindre la Garde pour fuir le conflit était la bienvenue dans leurs rangs, les templiers ne pouvant ainsi rien faire à ces mages.[15]

Cérémonie de l'Union[]

Pour entrer dans l'Ordre de la Garde des ombres, une recrue doit tout d'abord effectuer un rituel secret : l'Union. Ce rituel nécessite de boire du sang souillé d'une engeance. Un calice particulier est utilisé pour la cérémonie afin de boire le sang ; une fois avalé, l'individu, en général, tombe dans les pommes et se réveille quelques temps plus tard, ou alors subit d'atroces douleurs jusqu'à ce que la souillure ne le tue. Ceux refusant de se soumettre à l'Union après son commencement sont tués afin de préserver le secret des détails.

A la fin de la Cérémonie de l’Union, les nouveaux Gardes reçoivent une amulette contenant un peu de sang d’engeance : le serment des ombres. Ce pendentif rappelle à son porteur le prix qu’il en coûte de devenir un Garde et évoque la mémoire des initiés ayant perdu la vie lors de l’Union. Enfin, ce pendentif leur rappelle également que les Gardes des ombres font office de sentinelles infatigables face aux hordes d’engeances.

Philosophie et méthodes[]

« Les Gardes des ombres veillent depuis leur retraite isolée, menant une rude vie de sacrifices afin de protéger le monde d'un mal qui ne pourra jamais être vraiment éradiqué. La souffrance, l'isolement, et la certitude d'une mort violente n'encouragent guère les vocations. Cependant, la voie d'un Garde est aussi la voie de la bravoure, et ceux qui se dévouent à cette cause sont récompensés par l'intime conviction d'être devenus supérieurs à ce qu'ils n'auraient jamais pu être.»[21]

Devenir Garde des ombres signifie abandonner tout lien avec son ancienne vie et se dévouer au combat contre l'engeance. Les Gardes des ombres vont là où ils sont le plus utile, combattant les engeances dès qu'elles apparaissent, prêts à tout pour les arrêter. Ils agissent en premier ligne lors d'Enclin[22] et investiguent les activités des engeances en temps normal. Même si un Garde souhaitait abandonner son devoir, tout Garde des ombre est ultimement rattrapé par l'Appel et sa connexion à l'engeance guidera les créatures à lui.[23]

Due to the Grey Wardens' cause being so crucial to Thedas' survival, various groups and nations signed Ancient Treaties promising to support the Grey Wardens in times of Blight. This support can come in the form of military aid, donations of gold, supplies, lending of armed forces, and equipment. Although those bound to the treaty are obliged to fulfill their promises, Grey Wardens believe in times of Blight, the treaties entitle them to take what is needed, when needed.

La cause des Gardes des ombres étant cruciales à la survie de Thédas, de nombreux groupes et nations ont signé d'anciens traités promettant soutien à l'Ordre en cas d'Enclin. Cette aide peut être militaire ou sous forme de donations, d'or, ressourses, équipements. Bien que ceux liés aux traités soient obligés de remplir leurs promesses, les Gardes des ombres pensent qu'en temps d'Enclin, les traités leur permettent de prendre ce dont ils ont besoin quand ils en ont besoin. En-dehors des Enclins, les traités restent un outil qu'ils peuvent astucieusement invoquer. Si le danger des engeances et l'image de héros indispensables qu'ont les Gardes des ombres restent encore frais dans l'esprit des gens, les Gardes peuvent tirer profit des traités pour obtenir la bonne volonté qui leur est due, si tant est qu'elle soit justifiée, étant donné que les Gardes utilisent leurs avantages pour protéger Thédas de la calamité.

Pour l'heure, il est connu que les Garde des ombres ont pactisé avec les nains d'Orzammar, les dalatiens et le Cercle des mages.[24] Bien que les Gardes puissent avoir des traités avec d'autres factions, cela n'est pas connu du public.

En général, les Gardes des ombres sont supposés être politiquement neutres et ainsi ne s'interposent pas dans les conflits politiques.[25] En dépit de leur déclaration comme quoi leur cause serait apolitique, ils brisent occasionnellement ces lignes directives ; parfois justifiant cela comme une nécessité de survie ou pour des raisons personnelles.

L'Appel[]

Si certains secrets, comme l'Union, sont gardés à l'abris des étrangers, certains secrets persistent au sein de l'Ordre. L'Appel est un rituel créé par les premiers Gardes des ombres pour prévenir les futures membres de se voir lentement succomber à la souillure de l'engeance.

Relations avec les nains[]

Les Gardes des ombres et le peuple nain ont toujours eu de bonnes relations à travers leur combat commun contre les engeances.

Les nains sont vus comme d'excellentes recrues pour l'Ordre grâce à leur expérience contre les engeances.[26] Cependant, les recrues naines se font rares, à cause de leur faible taux de natalité.[27] La Garde des ombres est également la seule organisation à se préoccuper du combat sempiternel que les nains mènent contre les engeances dans les Tréfonds.[28]

Lorsque l'Appel d'un Garde approche, le Garde honore un accord de longues dates entre les Gardes et les nains, et sert une année à combattre les engeances dans les Tréfonds aux côtés des nains.[28] Lorsque la progression de la souillure devient insupportable, le Garde est acclamé par les nains et se rend dans les Tréfonds pour l'Appel. En retour, les nains ont signé les traités, promettant aide à l'Ordre en temps d'Enclin.

Gardes notables[]

  • Ailsa - a détaillé dans un journal comment l'Appel l'affectait avant d'y succomber dans les Tréfonds
  • Alistair
  • Anders
  • Avernus
  • Blackwall – Garde Prévôt (9:17 - 9:36 Dragon)
  • Caronel – Garde des ombres elfe de Férelden
  • Carinus – légendaire fondateur de l'Ordre des Gardes des ombres[29]
  • Clarel – ancien Commandeur-Garde d'Orlaïs (9:41 Dragon)
  • Corin – héros du Deuxième Enclin qui a tué l'Archidémon Zazikel
  • Duncan – Commandeur-Garde de Férelden (c. 9:10[note] - 9:30 Dragon)
  • Daneken – Commandeur-Garde qui en -181 Ancient a fermé la prison de la Garde, emprisonnant Corypheus
  • Evka Ivo – de la Maison Ivo d'Orzammar
  • Fiona – ancienne Garde des ombres[30] ; Grande Enchenteresse du Cercle de Mage depuis 9:38 Dragon
  • Gable – lieutenant ayant ordonné à Kristoff d'investiguer les raids d'engeances aux alentours d'Amaranthine
  • Garahel – héros du Quatrième Enclin qui a tué l'Archidémon Andoral
  • Genevieve – Commandeur-Garde d'Orlaïs (8:99 Bontés - 9:10 Dragon)
  • Hafter (chien)[31]
  • Isseya – sœur de Garahel
  • Janeka
  • Julien
  • Kell ap Morgan
  • Kristoff – de Dragon Age: Origins - Awakening
  • Kristoff – ancien Commandeur-Garde d'Orlaïs[32] (à ne pas confondre avec Kristoff d'Awakening)
  • Larius – ancien Commandeur-Garde des Marches Libres
  • Loris – Garde des ombres nain, héros du Troisième Enclin
  • Neriah – bien-aimée de Corin qui s'est sacrifié pour lui sauver la vie
  • Nicolas
  • Nolan – Garde connu pour garder une liste des noms de ceux n'ayant pas survécu à l'Union[citation needed]
  • Pierse – a décrit les effects de la corruption de l'engeance[33]
  • Polara – ancienne Commandeur-Garde de Férelden, originaire d'Antiva (9:10 Dragon) ; Duncan a repris son rôle après sa disparition
  • Ramesh
  • Reimas – templier qui a rejoint l'Ordre pour échapper au conflit entre les mages et les templiers[34]
  • Riordan
  • Rolan – templier qui a rejoint l'Ordre mais qui n'a se veut toujours loyal au templiers même après l'Union[citation needed]
  • Ruth – après la tragédie à l'Inébranlable, elle se rend à l'Inquisition pour servir d'example, pour démontrer que les Gardes ne sont pas absolus de tout reproche (9:41)
  • Sashamiri – Garde ayant réussi à capturer et étudier Corypheus dans les Montagnes de Vimmark
  • Sophia Dryden – Commandeur-Garde de Férelden (7:5 Tempêtes)
  • Stroud
  • Utha
  • Valeska –Garde Senior qui a recommandé la construction d'une forteresse au dessus d'une entrée aux Tréfons à l'Emprise du Lion après le Troisième Enclin
  • Valya
  • Veldin – Garde d'Orlaïs qui était sur les lieux lors de l'abandon de l'Inébranlable (8:58 Bontés)
  • Le ou la Garde / Commandeur-Garde – Commandeur-Garde de Férelden (9:31 Dragon)

Gardes potentiels[]

Recrues[]

  • Daveth – mort pendant l'Union
  • Diguier – mort pendant l'Union ; ancien Chevalier-capitaine d'Orlaïs
  • Ser Jory – tué par Duncan après avoir refusé d'effectuer à l'Union
  • Ser Mhairi – morte pendant l'Union

Bastions connus[]

Férelden[]

  • Avant-poste de la Garde des ombres dans les Terres sauvages de Korcari (abandonné)[35]
  • Le Pic du Soldat – désaffecté à moins que le ou la Garde aide Levi Dryden
  • Fort Bastel – offert aux Gardes après le Cinquième Enclin ; incluant les alentours d'Amaranthine

Orlaïs[]

  • La Forteresse Inébranlable (abandonnée)
  • Fort Aile de Griffon à la Porte du Ponant (abandonné)
  • Installations de la Garde à Jader
  • Forteresse de la Garde à Montsimmard
  • Le guet de Valeshka à l'Emprise du lion (abandonné)

Anderfels[]

  • Forteresse de Weisshaupt – quartier général officiel de l'Ordre, siège du Haut-Commandeur

Marches libres[]

  • La prison des Gardes dans les montagnes de Vimmark (Prison de Corypheus)
  • Forteresse Haine, désormais Château Haine dans les montagnes de Vimmark (ancienne garnison de la Garde)[36]

Armoiries[]

Drapeau de camp de l'Inquisition

Notes[]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Besoin de sources pour attester de la véracité du titre.

Sources[]

  1. Entrée du Codex : Les Gardes des ombres (Inquisition)
  2. Dragon Age: The World of Thedas, vol. 2, p. 189
  3. Dragon Age (tabletop RPG), Player's Guide, set 2, p. 10
  4. Dragon Age (tabletop RPG), Player's Guide, set 2, p. 7
  5. Dragon Age: The World of Thedas, vol. 1, pp. 55-56
  6. 6,0 6,1 et 6,2 Dragon Age (tabletop RPG), Player's Guide, set 2, p. 6
  7. 7,0 et 7,1 Dragon Age: The World of Thedas, vol. 1, p. 151
  8. Dragon Age: Last Flight, Chapter 24
  9. Dragon Age: The World of Thedas, vol. 2, p. 119
  10. Lugubre épiphanie
  11. Notes : Missives des Gardes des ombres
  12. À la recherche de Nathaniel
  13. Dragon Age: The World of Thedas, vol. 2, p. 149
  14. En demandant un cadeau au "Horned Knight" dans Dragon Age: The Last Court
  15. 15,0 et 15,1 Dragon Age: Last Flight, Chapitre 1
  16. Dragon Age: Last Flight, pp. 18, 73-74
  17. D'après un dialogue avec le Garde Alistair
  18. Riordan, lorsqu'il est question au au domaine du iarl de Golefalois à propos de l'organisation de la Garde
  19. Dragon Age: Last Flight, Chapitre 11
  20. Au premier étage, pendant la quête La forteresse des Gardes des ombres.
  21. Fiche de personnage de Blackwall sur le site EA, Dragon Age
  22. D'après un dialogue avec Duncan dans Dragon Age: Origins
  23. D'après un dialogue avec Riordan dans Dragon Age: Origins
  24. D'après un dialogue avec Alistair lorsque le groupe arrive à Lothering in Dragon Age: Origins
  25. D'après un dialogue avec Jean-Marc Stroud ou Alistair pendant Commandements du Qun dans Dragon Age II
  26. Le tiern Loghain remarque à Ostagar qu'il est avisé de recruter des nains au sein de la Garde en vue de leur talents et prouesses contre les engeances.
  27. D'après Duncan pendant le scénario d'origine du Nain noble.
  28. 28,0 et 28,1 Dragon Age: The World of Thedas, vol. 1, p. 102
  29. Dragon Age: The World of Thedas, vol. 2, p. 17
  30. En 9:37 Dragon, Fiona a été retiré de l'Ordre. D'après elle dans Dragon Age: Inquisition, il a été décidé qu'elle devait se retirer lorsqu'il est devenu évident qu'elle ne pouvait pas repasser l'Union après avoir été guéri de la souillure dans les évèenements de Dragon Age: The Calling.
  31. Kell ap Morgan considère Hafter (chien) un Garde des ombres de par son sang souillé dans Dragon Age: The Calling, p. 63.
  32. Dragon Age: The Calling
  33. Dragon Age: The World of Thedas, vol. 1, p. 150
  34. Elle et six autres templiers ont quitté leur Ordre pour rejoindre celui des Gardes pour ne pas avoir à participer au conflit entre les mages et les templiers (9:41) ; Dragon Age: Last Flight, p. 164.
  35. Les traités oubliés
  36. Entrée du codex : Château Haine
Advertisement