Wiki Dragon Age
Advertisement

Voir aussi : Kirkwall

Texte du codex

La famille Threnhold assura tristement le contrôle de la cité dès le début de l’Ère du dragon, moins d'une semaine après que Maric Theirin eut repris à Orlaïs le trône de Férelden.

Ces évènements ayant été suivis d'une guerre civile à Antiva (l'ère funeste des "Trois Reines") et d'un coup d'Etat dans l'Empire tévintide, nombreux furent ceux à considérer que l’Ère du dragon, il se révéla encore pire.

Les habitants de la cité étaient accablés d'impôts et Perrin Threnhold utilisa les anciennes chaînes s'étendant des jumeaux se dressant dans le port de Kirkwall (inutilisées depuis les nouvelles Marches exaltées) pour bloquer le trafic maritime et imposer des taxes exorbitantes aux navires orlésiens. Suite à la fermeture du passage de la Mer d'écume, l'Empire menaça d'envahir la cité et, pour la première fois, la Chantrie fit appel aux templiers pour forcer la main du vicomte. Jusque-là, les templiers n'avaient jamais rien entrepris pour s'opposer aux Threnhold, même si en tant que plus grande force armée de Kirkwall, ils auraient pu intervenir bien avant. L'unique mention de ces évènements par le chevalier-capitaine Guylian figure dans une lettre adressée à la Divine Beatrix III : "Nous n'avons pas vocation à intervenir dans les affaires politiques de la cité. Notre rôle est de la protéger de la magie, pas de la protéger d'elle-même". La Divine, en tant que proche amie de l'empereur, ne partageait certainement pas cet avis.

En réponse à cela, le vicomte Perrin forma une armée de mercenaires pour se débarrasser des templiers. Ils envahirent la Potence et pendirent le chevalier-capitaine Guylian haut et court, provoquant une série d'affrontements qui se conclurent par l'arrestation de Perrin et la fin de l'emprise de sa famille sur la cité. Les templiers furent acclamés comme des héros, et malgré leur souhait de ne pas intervenir dans les affaires de Kirkwall, cette responsabilité leur incombait désormais. Le chevalier-capitaine Mérédith nomma alors le seigneur Marlowe Dumar "Vicomte de Kirkwall" en 9:21 du dragon et exerça dès lors une influence positive sur la cité.

- Extrait de Kirkwall, la Cité des chaînes, du frère Génitivi, an 9:24 du dragon -

Textes liés

Entrée du codex : Kirkwall à travers les âges : chapitre 1
Entrée du codex : Kirkwall à travers les âges : chapitre 2
Entrée du codex : Kirkwall à travers les âges : chapitre 3
Advertisement