Wiki Dragon Age
Advertisement

Voir aussi : Mérédith Stannard

Texte du codex

"J'éprouve une compassion sincère pour les mages. Une terrible malédiction les afflige et les menace autant qu'elle menace les innocents. Nous leur accordons la liberté au risque de les voir déchaîner leurs terribles pouvoirs sur les candides."

Le chevalier-capitaine Mérédith Stannard est originaire de Kirkwall. Orpheline, elle rejoignit très jeune l'Ordre des templiers, dont elle gravit les échelons à force de zèle et de détermination. C'est à elle que l'on doit la destitution du vicomte Perrin Threnhold après que ce dernier tenta d’expulser les templiers de la cité, en 9:21 du dragon. Suite à l'arrestation puis à l'exécution du chevalier-capitaine alors en place, Mérédith prit la tête d'un groupe de templiers et partit à l'assaut du Fort, bien décidée à débusquer Threnhold. Il fut jugé, puis écroué trois jours plus tard par la grand prêtresse Elthina. Un empoissonnement fatal tint lieu d'épilogue à son emprisonnement de deux ans et Mérédith accéda à sa position actuelle.

Beaucoup avancent que les templiers n'ont pris les armes que pour protéger leur position à Kirkwall plutôt que pour mettre un terme à la tyrannie de Threnhold. D'autres sont convaincus par l'image d'une Mérédith foncièrement morale malgré ses méthodes controversées. Pour l'heure, elle bénéficie du soutien inconditionnel de la Grande prêtresse qui lui donne son blanc-seing pour diriger Kirkwall à la tête de ses combattants les plus puissants.

Advertisement